Fabienne BUTRUILLE-KISVEL Docteur en psychologie clinique
Fabienne BUTRUILLE-KISVEL    Docteur en psychologie clinique

Maladies chroniques

Les acouphènes, par exemple, des bourdonnements d’oreilles contre lesquels la médecine reste impuissante.

Grâce à l’hypnose, elles peuvent être effacées dans 60 % des cas, car une suggestion peut modifier l’activité des commandes neurobiologiques responsables du fonctionnement de nos organes.

 

Si vous décidez, par exemple, en autohypnose, d’augmenter la circulation du sang dans votre pied gauche, les vaisseaux sanguins vont se vasodilater sous l’effet d’une « transduction » (une transmission de l’information aux cellules). L’hypnose permet, c’est certain, d’installer une passerelle entre le corps et l’esprit, et d’activer nos mécanismes d’autoguérison.

 

En dermatologie l'hypnose a montré son efficacité dans :

- Eczéma, urticaire, prurit.

- Psoriasis, pelade, verrues.

Douleurs

De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence l’efficacité de l’hypnose dans le traitement de la douleur aiguë ou chronique.

Les migraines, les lombalgies, les algodystrophies, les douleurs fantômes, les douleurs neuropathiques, les douleurs du côlon et de nombreuses autres douleurs chroniques sont abordées par l’hypnose pour réduire les différentes composantes de la douleur. À chaque cas clinique, il faut une approche différente qui prend en compte la personne et sa pathologie.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Psychothérapie - Hypnose médicale