Fabienne BUTRUILLE-KISVEL Docteur en psychologie clinique
Fabienne BUTRUILLE-KISVEL    Docteur en psychologie clinique

Stress et anxiété

Gestion du stress

On le sait, le stress peut engendrer de l’anxiété, des insomnies, et parfois des états dépressifs accompagnés de troubles somatiques.

L’hypnose est beaucoup plus efficace que d’autres techniques (comme la simple relaxation), d’abord parce que son effet relaxant, renforcé par la voix et la présence rassurante de l’hypnothérapeute, diminue très rapidement l’impact des agents stressants, quelle qu’en soit l’origine. Ensuite parce qu’elle permet au patient en état hypnotique de lever lui-même ses inhibitions.

Syndrôme de stress post-traumatique

Reconstruire sa vie après un traumatisme. La personne qui a été victime d’un accident ou d’une agression reste parfois très longtemps tétanisée, marquée et prostrée physiquement et mentalement par la violence ou la perversité du drame. L’hypnose vise à mobiliser la personne dans sa totalité. Trouver les ressources pour sortir physiquement de l’empreinte subie.

Troubles anxieux

Les symptômes primordiaux des troubles anxieux sont le déclenchement par des situations ou des objets bien précis (externes au sujet) d’une sensation de peur sans dangerosité réelle. Son intensité peut varier d’un sentiment d’insécurité à la terreur. Les préoccupations du sujet peuvent être centrées sur des symptômes isolés tels que des palpitations ou une impression d’évanouissement qui aboutissent souvent à une peur de mourir, de perdre le contrôle de soi ou de devenir fou. L’anxiété n’est pas atténuée par le fait de savoir que la situation en question n’est pas considérée comme dangereuse ou menaçante par les autres. La simple évocation d’une situation phobogène déclenche habituellement une peur anticipatoire. La peur focalise l’attention du sujet qui ne parvient plus à prendre de la distance et du recul face à ses craintes. L’espace psychique du sujet est entièrement envahi par l’anxiété.

 

L’usage de l’hypnose comme thérapie de soutien pour le contrôle de l’anxiété permet au patient d’avoir un meilleur contrôle sur les symptômes anxieux.

Les patients qui souffrent de syndrome de stress post-traumatiques, par exemple, ou les patients ayant vécu des violences dans l’enfance entrent spontanément dans des états dissociatifs similaires à l’état de transe hypnotique. La base de la technique hypnotique inclut la relaxation, la possibilité de focaliser son attention sur un lieu sûr et, rassurant, enfin les suggestions entraînent des réponses thérapeutiques.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Psychothérapie - Hypnose médicale